728, avenue Louis Castillon 83370 SAINT-AYGULF - 04 94 81 22 52 - paroissestaygulf@gmail.com

Communiqué de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris sur le projet de loi bioéthique

15 janvier 2020

« Si nous nous taisons, les pierres crieront » (cf. Lc 19, 40).

 

Après avoir commencé à détruire la planète, allons-nous laisser défigurer notre humanité ? Qui osera élever la voix ?

À l’heure de l’examen par le Sénat du projet de loi bioéthique, une prise de conscience est urgente. Depuis des années, nous nous engageons toujours plus avant vers une dérive mercantile de pays nantis qui se payent le luxe d’organiser un trafic eugéniste avec l’élimination systématique des plus fragiles, la création d’embryons transgéniques et de chimères.

Comment se fait-il que notre société si soucieuse, à juste titre, du respect de l’écologie pour la planète, le soit si peu quand il s’agit de l’humanité ? Tout est lié.

Je le répète une fois encore : l’enfant est un don à recevoir, pas un dû à fabriquer. L’absence d’un père est une blessure que l’on peut subir, mais il est monstrueux de l’infliger volontairement.

Comme vient de le rappeler le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, il faut garantir au nom de la liberté le droit à l’objection de conscience dans ces domaines.

Il est encore temps pour le législateur de se ressaisir, d’oser dépasser les postures idéologiques et pour tous les citoyens de faire entendre la voix du bon sens, de la conscience et de la fraternité humaine.

+ Michel AUPETIT
Archevêque de Paris

Bioéthique : Déclaration du Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France

Aucun être humain ne peut en traiter un autre comme un objet

Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, réuni les 6, 7 et 8 janvier 2020, tient à exprimer son inquiétude devant le projet de révision des lois de bioéthique dont la discussion au Sénat se prépare.

Dans l’état actuel du projet de loi, trois points particuliers engageraient encore davantage notre société française dans des contradictions insolubles. S’ils étaient adoptés définitivement, ils témoigneraient d’une grave méprise quant à ce qu’est l’éthique, méprise qui, si elle n’était pas clarifiée, serait de l’ordre de l’insouciance pour l’avenir.

Lire la suite...

Messes avec sacrement des malades

Samedi 15 et dimanche 16 février
au cours des messes dominicales
célébrées pour les malades
 
Samedi 15 février           18h         Messe avec sacrement des malades
Dimanche 16 février      10h45    Messe avec sacrement des malades
                                           12h         Apéritif sur le parvis de l'église
 
Pour recevoir le Sacrement des malades il est nécessaire de s'inscrire sur la feuille placée à l'entrée de l'église. Pour mieux comprendre et discerner ce qu'est ce sacrement vous pouvez consulter la rubrique "Sacrements" de ce site ou bien cliquer ici. Trop de personnes ont peur de recevoir le Sacrement des malades. Il est donné pour nous soutenir dans la maladie ou l'âge avancé.

Le projet de loi bioethique

(Cliquer sur chaque ligne de titre pour accéder à l'article complet)

1) Quatre points inquiétants du projet de loi bioéthique

2) PMA pour toutes : les opposants dénoncent un « enfumage général » 

3) PMA sans père : « Il faut donner le coup d’arrêt tout de suite »

4) Les opposants à la PMA sans père se mobiliseront le 6 octobre à Paris

5) Les objections de l'Église sur la PMA

Chanter en Eglise

Vous aimez chanter en glise r

 

Se mettre à l’école des saints

Il est bien de fêter les saints et de prier pour que leur exemple nous stimule mais si nous ne les connaissons pas, cela reste bien factice. Le site de la paroisse vous permet de vous y aider. Sur la gauche de la page d’accueil une ligne « recevoir les saints du jour » vous invite à inscrire votre adresse mail puis à cliquer sur « s’inscrire » et vous recevrez chaque matin quelques lignes présentant les principaux saints fêtés le jour même, elles vous feront découvrir des visages insoupçonnés de la sainteté, elles vous conduiront peut-être à vouloir en approfondir quelques uns. N’hésitez pas, vous ne risquez rien sinon de finir par leur ressembler. Une touche « se désinscrire » permet tout aussi facilement de faire un autre choix…

Lundi  20 Janvier
Offices dominicaux
Samedi à 18h (messe anticipée)
Dimanche à 10h45.

Messe pour les malades

lundi 20 janvier
à 18 h suivie de l’adoration

Messe des familles

Dimanche 22 mars à 10h45
suivie d'un apéritif sur le parvis de l'église

Pour recevoir chaque matin quelques lignes présentant les principaux saints fêtés le jour même il suffit de s'inscrire avec son adresse de messagerie.

Désinscription à tout moment

Le Denier de l’Église

il faut y penser !