Saint Agricole, évêque

Issu d'une famille sénatoriale, il renonça à ses privilèges pour se consacrer au service de l’Église de Chalon (Chalon-sur-Saône) dont il fut élu évêque. L'historien saint Grégoire de Tours nous précise que, s'il se sentait dans l'obligation de tenir son rang dans le monde, il vivait, dans le même temps, une vie austère et pénitente. Il mourut en 580.

Haut de page