Saint Désiré de Bourges, évêque

Concile d'Orléans en 538Desiderius (Désiré ou Didier) est né dans une famille de la haute aristocratie franque en mars 512 à Sancy, entre Meaux et Soissons. Il est un des grands serviteurs des fils de Clovis, Clotaire et Childebert et reçoit le titre de cancellarius, un ancêtre des chanceliers de France. Sa position, dans cette cour mérovingienne à l’image du chaos duquel la Gaule tentait de sortir après l’effondrement de l’Empire romain, lui permit d’apporter sa contribution à son lent redressement. Malgré son désir souvent exprimé de se retirer dans la solitude, il structure le pays par la création d’églises et de monastères et combat la simonie. En 538, il est nommé archevêque de Bourges. Là, durant les neuf années de son épiscopat, il travailla inlassablement à la paix, obtenant notamment de réconcilier l’Anjou et le Poitou. Il arrive également à rétablir la paix entre les tribus allemandes prêtes à se déchirer. Il participe à plusieurs conciles qui se prononcent contre les erreurs de Nestorius et d’Eutychès et c’est au retour de l’un d’eux tenu à Clermont qu’il meurt le 8 mai 550. Déjà de son vivant la renommée des miracles obtenus par son intercession l’avait fait regarder comme un saint, ce que son culte confirmera après sa mort.

Saint Boniface IV, pape

Probablement originaire du centre de l’Italie, Boniface est ordonné diacre en 591, il est alors un des proches collaborateurs du pape saint Grégoire le Grand, et en sera un fidèle disciple. D’abord dispensator (trésorier-payeur pontifical), il exerce aussi diverses missions de confiance en Italie. Il est élu pape et consacré le 25 août 608, à une époque où les relations avec l’empereur byzantin sont optimales. Il obtint ainsi de l’empereur Phocas de pouvoir convertir le Panthéon romain, alors fermé, en église dédiée à la Vierge Marie et à tous les martyrs. C'était la première fois qu'on transformait un temple païen en église chrétienne à Rome. Boniface y fit transférer de très nombreuses reliques provenant des catacombes de Rome et procéda à sa consécration probablement le 13 mai 609. Imitant saint Grégoire le Grand, il transforma sa propre maison familiale en monastère et favorisa le monachisme. Il consolida l’influence de l’Église romaine en Angleterre : l’évêque de Londres assiste aux synodes que saint Boniface réunit régulièrement à Rome et repart avec des lettres pontificales adressées au roi et au peuple anglais. En Gaule, saint Boniface accorde le pallium au nouvel archevêque d’Arles nommé par le roi. Il mourut le 8 mai 615 et son corps repose dans le transept gauche de la basilique Saint-Pierre.

Bienheureux Louis Rabata

Bienheureux Louis RabataNé à Erice, près de Trapani en Sicile, vers 1443, Louis Rabata entra très jeune dans l'Ordre des Carmes au couvent de l’Annunziata de Trapani. Ordonné prêtre il sera envoyé au couvent de Randazzo comme supérieur pour y faire appliquer la règle de l’Ordre. Bien que sa fonction l’en dispensât il partageait toutes les taches des moines, y compris d’aller mendier pour se nourrir. Le 8 mai 1490 il sera mortellement blessé d’une flèche à la tête par un agresseur dont il refusera de donner le nom et à qui il pardonnera.

Mercredi 14 Avril 2021
Go to top